Quel plan adopter pour assurer une bonne reprise d’activité ? C’est la question qui taraude l’esprit des chefs d’entreprises tunisiennes en cette période de crise sanitaire due au Covid-19. Le défi est de taille puisqu’il s’agit de penser à une stratégie permettant de mieux se situer sur le marché, de se rattraper après une période d’arrêt total ou partiel et de regagner la confiance des clients et fournisseurs. La démarche BI-Business Intelligence permet, entre autres, de prendre des décisions stratégiques très rapidement et d’accélérer les résultats et leur évaluation.

Conseil : Dans quelle mesure la Business Intelligence peut-elle être un catalyseur de performance post-Covid-19 ?

Les entreprises tunisiennes font face aujourd’hui à une crise sanitaire sans précédent due à la propagation du coronavirus (Covid-19). Je pense que dans le contexte actuel, il est encore difficile de prévoir avec exactitude les conséquences de cette pandémie sur l’économie ou d’établir une vision claire par rapport à l’évolution des entreprises. Les efforts se multiplient au niveau des structures et nous avons l’opportunité de mettre en place et de développer certaines activités jugées indispensables pour une bonne reprise d’activité. Les managers des PME en Tunisie et ailleurs dans les économies émergentes sont invités à penser à la Business Intelligence. Connue sous différentes appellations, notamment l’intelligence des affaires ou encore l’informatique décisionnelle, la Business Intelligence constitue d’ailleurs non seulement un véritable levier de performance, mais également un catalyseur de résilience en temps de crise.

Ce domaine de la technologie de l’information comprend des tableaux de bord, des statistiques et des outils qui permettent aux chefs d’entreprises ou aux dirigeants de mieux prendre leurs décisions. Aujourd’hui, nous abordons assez souvent la question de la digitalisation des entreprises Tunisiennes qui a été accélérée par la crise sanitaire et qui est appelée à prendre encore de l’ampleur après le Covid-19. Toutefois, il faut savoir que les données récoltées sont de véritables indicateurs de performance qui permettent de créer une croissance rapide de l’entreprise.

 Quelles sont les fonctionnalités clés de la Business Intelligence ?

La Business Intelligence permet, même en dehors du contexte de crise, d’assurer une amélioration des performances de l’entreprise. L’augmentation du chiffre d’affaires, la croissance des bénéfices ou de la marge, et l’anticipation des comportements des concurrents et des clients, sont, entre autres, les principaux avantages de la Business Intelligence. Cette dernière permet également de traiter des données en temps réel, plus rapidement et de manière automatisée. Ainsi, face à la pandémie du Covid-19, la Business Intelligence constitue un véritable catalyseur de résilience en temps de crise puisqu’elle pousse le dirigeant ou le manager à prendre du recul sur le marché entier tout en incluant les données des concurrents, des clients et des fournisseurs. Cette révolution technologique permettra ainsi de prendre des décisions stratégiques très rapidement, d’accélérer les résultats et leur évaluation, de faire des hypothèses stratégiques et de planifier les prochains plans d’action. Le point fort de la Business Intelligence c’est que les outils utilisés par tous les collaborateurs intègrent le même langage, ce qui facilite la compréhension des tableaux de bord et des indicateurs de performance.

Quels moyens se donner pour assurer sa performance en cette période de crise sanitaire ?

Pour faire face à la période de crise sanitaire et surtout pour assurer une bonne reprise d’activité en entreprise, il est recommandé toujours aux entreprises d’investir. La mise en place d’un système de Business Intelligence est de mise puisqu’il permettra au manager de piloter son activité et surtout sa croissance. En cette période de crise sanitaire, il est important de penser à digitaliser son activité tout en anticipant d’autres risques potentiels comme ceux liés à la cybersécurité ou à d’autres pandémies. D’ailleurs, la crise sanitaire nous a prouvé aujourd’hui que nous ne pouvons pas tout contrôler et que nous devons absolument être prêts à s’adapter très rapidement aux changements.

Qu’en est-il de l’implication des collaborateurs et des ressources ?

Pour réussir la mise en place de la Business Intelligence et surtout pour en tirer profit, il est indispensable d’impliquer l’ensemble des collaborateurs, non seulement dans la prise de décisions, mais aussi dans la réflexion. Cela permettra justement de renforcer la cohésion des équipes et de motiver la création de tableaux de bord adaptés et l’auto-apprentissage des collaborateurs. Il en résultera une adhésion de l’ensemble des collaborateurs et des acteurs quant à l’utilisation des données et des outils d’informatique décisionnelle mis en place au sein de l’entreprise. En conséquence, l’utilisation de ce système ne demandera pas un délai de conduite de changement trop long.  Rappelons que l’élément humain, par son sens de créativité et d’innovation, constitue une force pour l’entreprise, encore faut-il l’impliquer et surtout le reconnaître pour ses efforts : cette crise sanitaire devrait être une véritable occasion permettant aux managers de changer et de revoir leur style de management de leur capital humain.

Des recommandations pour réussir la reprise d’activité post-covid

La reprise d’activité est aujourd’hui au centre des préoccupations des entreprises Tunisiennes. Certaines viennent même d’annoncer leurs stratégies en la matière. Pour réussir cette épreuve, aussi stratégique et difficile qu’elle puisse paraître, il est important de réfléchir à un plan d’actions en impliquant les collaborateurs dans la réflexion, mais aussi en faisant appel à des cabinets de conseil spécialisés.  Chaque phase de ce plan doit prévoir les résultats attendus à trois mois, à six mois et à douze mois. Il est important aussi de se baser sur les données de la Business Intelligence, compte tenu de leur importance. Le but étant de créer des résultats rapidement au lieu de subir le changement. L’entreprise pourra suite à cela mettre en place un système d’Informatique décisionnelle qui lui permettra de se développer rapidement.

Chaque entreprise prend ses décisions dans un contexte particulier en tenant compte de certaines spécificités. Inutile de chercher à prendre d’excellentes décisions, mieux vaut se concentrer sur l’optimisation de cette phase. Il est aussi recommandé pour les chefs d’entreprise de se faire accompagner durant cette phase. Nous vivons une crise sans précédent et le chef d’entreprise peut facilement tomber dans les pièges de l’angoisse, du stress et de la perte de repères, ce  risque peut se répercuter sur sa posture managériale et sur sa prise de décision. En travaillant sur lui-même, le manager peut retrouver sa force et son énergie pour mieux dépasser cette crise dans une logique de co-construction avec son équipe.

C’est vrai que La Tunisie ne dispose pas encore de suffisamment de profils spécialistes en Business Intelligence expérimentés, mais cela peut très vite changer et il y a une opportunité à saisir : Global Engineering Center, leader dans la formation et le consulting autour du big data, Business Intelligence et les analytics vous ouvrent les portes pour investir dans ce domaine innovant à travers des workshops et formations pratiques assurés par des experts qualifiés ainsi qu’une offre complète en prestation de services autour du data.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FR
en_GB fr_FR